RSS
 

Archive for the ‘Hi-Tech-Style’ Category

Des vêtements contre la pollution?

26 oct

Comment diminuer la pollution de l’air dûe à l’oxyde d’azote?

Cette question, de nombreux scientifiques se la sont déjà posée maintes fois. Une réponse (partielle?) a été mise au point par la rencontre entre une styliste et un chimiste britaniques.

Tony Ryan, chimiste à l’université de Sheffield et la styliste Helen Storey, ont collaboré pour mettre au point un
additif qui, ajouté à la lessive classique, imprégnerait les vêtements de nano-particules de dioxyde de titane. Ce produit, nommé CatClo (pour Catalytic Clothing), réagit au contact de l’air et sous l’action des rayons solaires, et piège le dioxyde d’azote dans le tissus.

CatClo, un catalyseur pour purifier l'air avec des vêtements

Une personne pendant une journée récupérerait 5 grammes d’oxyde d’azote. CatClo semble inodore, indolore, incolore et ne présenterait ni risque sanitaire pour l’Homme, ni danger pour l’environnement.

Ce procédé, présenté il y a près d’un an déjà, fait le buzz un peu partout sur la toile et pour cause, une quarantaine de jeans Denim « pilotes » sont présentés en ce moment au Festival des Sciences de Manchester. Un premier pas vers la commercialisation grand public?

Plus d’info sur la page Facebook de Catclo.

Il ne reste qu’à attendre la commercialisation de CatClo pour avoir le plaisir de personnaliser ses vêtements tout en faisant un geste pour la planète…

 
Commentaires fermés

Posted in Actus Textile, Hi-Tech-Style

 

T-shirt à réalité augmentée.

09 juin

Quand un secteur aussi vieux que l’impression textile rencontre les technologies les plus récentes, ça peut donner de très chouettes applications. Que ce soit pour la promotion d’un produit, de la communication textile ou simplement pour le fun, imprimer un t-shirt à réalité augmentée offre toujours un effet saisissant chez qui joue le jeu (pour peu que l’idée soit originale et la réalisation correcte).

La réalité augmentée consiste à superposer une couche d’information complémentaire à l’image captée par une caméra (webcam, appareil photo etc.) à l’aide d’un programme informatique.

Voici trois exemples, pas forcément les plus récents, ou les mieux réalisés, mais qui apportent une bonne illustration des possibilités du procédé.

Vous l’aurez remarqué, un smartphone, une tablette ou un ordinateur avec webcam intégrée est indispensable pour visionner l’animation.

Plus pour le fun, une adaptation du jeu « pierre, Papier, Ciseaux ». Il ne reste qu’à mettre au goût du jour en ajoutant « lézard, spock », cher aux personnages de la série américaine « The Big Bang Theory ».

Intéressé, convaincu par le procédé, il ne reste plus qu’à trouver une idée originale à imprimer sur votre T-shirt et, évidement, réaliser l’animation qui en découlera…

A vos idées!

 

Un textile auto-rafraîchissant remporte le Prix Théophile Legrand 2010

12 jan

Malgré une rude concurrence internationale, Gauthier Bedek, un chercheur français âgé de 27 ans domicilié dans la région lilloise, a remporté le vendredi 19 novembre, à l’ENSAIT à Roubaix, le Prix International Théophile Legrand de l’Innovation textile 2010. Il a inventé un textile auto-rafraîchissant qui est en passe d’opérer une véritable révolution dans le domaine du textile. Plusieurs industriels se positionnent déjà pour commercialiser sa création !

Un textile surprenant et révolutionnaire !

Les membres du jury et les experts réunis le 29 septembre dernier à Paris, ont estimé que le projet de ce candidat était « le plus abouti, le plus original, le plus innovant et le plus surprenant des nouveaux textiles de demain ». En inventant un textile, prêt à passer à l’étape de l’industrialisation et visant à améliorer le confort thermique en environnement chaud ou à la suite d’un effort physique, Gauthier Bedek a fait la différence sans aucune contestation possible, en présentant un textile, qualifié par certains membres du jury comme étant « révolutionnaire » !

Un textile qui fait fondre la température !

Les sportifs ou ceux qui travaillent dans des conditions de chaleur intense sont les premiers concernés par ce nouveau textile intelligent ! Mais comment Gauthier Bedek parvient-il à réduire l’inconfort provoqué par une hausse de la température ou par un important effort physique ? Juste après avoir obtenu son prix, Gauthier Bedek a expliqué qu’il avait obtenu ce résultat étonnant, « en mettant à profit une réaction physico-chimique qui, avec l’apparition de la transpiration, va dissoudre du xylitol, encapsulé grâce à un procédé novateur. Cette nouvelle technologie permet de former une membrane semi-perméable autour du produit obtenu, qui va alors absorber l’énergie et donc la chaleur ».

Des tests concluants !

Pour étayer sa démonstration, Gauthier Bedek a présenté au public les résultats des tests effectués sur des coureurs. Comme l’indique la courbe de ses schémas, la température à la surface de la peau diminue réellement de plusieurs degrés, dés que la sensation de chaleur apparaît. Ce textile provoque ainsi une fraicheur immédiate et constante, pendant au moins 3 heures à la suite ! Déjà très abouti, ce textile intelligent est lavable à l’eau claire et il résiste, pour l’instant, à une dizaine de lavages. Pour ce jeune chercheur, l’enjeu prioritaire est de travailler désormais à augmenter la durabilité de l’effet de fraicheur et sa résistance au lavage répétitif, tout en permettant de pourvoir greffer ces microcapsules de xylitol sur différentes fibres textiles. Son invention vient de faire l’objet d’un dépôt de brevet. Une phase de semi-industrialisation est en cours de test avec un partenaire reconnu dans ce secteur des matériaux thermorégulants : la société DAMART, qui dans les années 80 avait lancé son « thermolactyl » : un vêtement chauffant.

Un tissu confortable et non dangereux !

Lors de la cérémonie de remise du Prix Théophile Legrand, le chercheur a présenté un prototype de ce nouveau textile auto-rafraichissant. Ce tissu a la particularité d’être à la fois autonome, réversible, fin, confortable et non dangereux. Il pourra être utilisé pour la création d’une gamme de sous vêtements d’été ou pour des vêtements de sport spécialement conçus pour supporter un environnement chaud et sec. Même s’il reste encore quelques détails à régler, Gauthier Bedek estime que le passage à l’industrialisation est aujourd’hui imminent. Une collection auto-rafraichissante pourrait ainsi créer la surprise dans le commerce, dans moins de deux ans, si tout se déroule comme prévu. En tous cas, son invention est loin d’être passée inaperçue, car avant même d’être auréolé de son Prix International de l’Innovation Textile, Gauthier Bedek a déjà été recruté comme enseignant – chercheur par l’école d’ingénieurs HEI à Lille, pour son laboratoire textile.

Un textile antichoc et isolant acoustique remporte le second Prix !

Gauthier Bedek devance Md Abounaïm, un doctorant originaire du Bangladesh, de l’Institut de Technologie Haute Performance en Textile de Dresden en Allemagne. Ce dernier a inventé des tissus en 3 dimensions anti choc et offrant une isolation acoustique très efficace. Cette fibre est constituée de fils hybrides de haute performance. Ces fibres permettent d’absorber l’énergie et pourront servir de composants textiles dans le secteur de l’automobile ou de l’aviation par exemple, afin de mieux supporter les chocs (en cas de crash). Le vide des tubes fibreux en 3D offre également une isolation acoustique performante. Autre avantage non négligeable : son coût de fabrication est faible, grâce une conception simple et une utilisation des machines actuelles. Le passage en industrialisation est là aussi imminent.

Un Prix 2010 de haut niveau international !

Organisé par Nicolas Soulié – Prest@tions Individu’Elles – pour la Fondation Théophile Legrand – Institut de France, en étroite collaboration avec l’écomusée de l’avesnois à Fourmies, HEI à Lille, l’ENSAIT à Roubaix, CLUBTEX (le groupement des industriels du textile technique) et les plus grandes écoles françaises d’ingénieurs textiles, ce Prix de l’Innovation textile a pris une réelle envergure internationale. Avec pas moins de 16 candidats de 9 nationalités différentes : 8 français et 8 chercheurs originaires du Bangladesh, des Etats Unis, de la Chine, de l’Italie, de la Grande Bretagne, de la Belgique, de l’Inde et de l’Egypte, le Prix Théophile Legrand est monté en puissance, dès sa deuxième année d’existence. Il y avait 6 candidats de 3 nationalités différentes en 2009. Il faut signaler qu’il s’agit du Prix Textile le plus important au niveau mondial, par sa dotation (10 000 € pour le premier et 8 000 € pour le second).

Du gilet autogonflant à la soie d’araignée !

Parmi les 15 autres projets présentés, on retiendra la création d’un nouveau textile autogonflant, de tissus en 3D insonorisant ou spécialement étudié pour la protection balistique de véhicules militaires terrestres. D’autres chercheurs ont inventé un circuit textile électronique intelligent, de nouvelles fibres imperméables et des tissus antibactériens, des textiles coussins d’air ou pour applications médicales, des textiles qui résistent à l’usure du temps et aux actions du lavage, sans oublier des vêtements fabriqués à partir de cocons de vers à soie et en soie d’araignée ou avec une fibre de bambou nouvelle génération. Un nouveau procédé industriel de recyclage textile a également été élaboré par un chercheur anglais. Une doctorante de l’ITECH à Lyon a réussi de son côté à micro-encapsuler des médicaments à l’intérieur de fibres polymères. Appliquée sur des blessures, cette nouvelle fibre textile médicamenteuse permet une cicatrisation plus efficace que les méthodes traditionnelles.

Du passé à l’avenir !

Ce Prix de l’Innovation Textile porte le nom de Théophile Legrand, un capitaine d’industrie de la région de Fourmies, dans le Nord de la France, mort en 1877. Précurseur et novateur, Théophile Legrand est considéré comme étant le père du développement de l’industrie lainière à Fourmies et en France au 19ème siècle. Il fut notamment reconnu pour avoir industrialisé les filatures, en installant les premières machines à vapeur en France, puis en créant un fil de laine fantaisiste, sans oublier le fil de laine le plus fin au monde. Christian Cambier, descendant de Théophile Legrand et fondateur de la Fondation du même nom, à l’origine de ce Prix avec l’Institut de France, peut donc être fier de constater que 133 ans après la mort de son ancêtre, l’industrie textile n’a pas dit son dernier mot en France et en Europe ! L’innovation et la recherche dans le domaine du textile vont donc, sans aucun doute, nous réserver encore de belles surprises dans les années à venir ! Le rendez-vous est déjà pris en 2011 pour une troisième édition du Prix International Théophile Legrand de l’Innovation Textile…

Sources: theophilelegrand.w1w.fr

 

Du tactile sans avoir froid.

08 déc


Los Angeles.

Avec la chute des températures, les utilisateurs de smartphones à écrans tactiles risquent de se geler les doigts s’ils n’utilisent pas des gants adaptés à leurs téléphones qui ne peuvent pas fonctionner avec des gants traditionnels. Mais Apple et d’autres fabricants ont pensé à tout. Comme les téléphones à écrans tactiles ne fonctionnent que grâce au toucher digital, diverses entreprises ont développé un gant spécial muni d’une fine couche conductrice d’électricité au bout de l’index et du pouce, qui permet aux utilisateurs de l’iPhone (ou autres) de ne plus se geler les doigts en hiver. Le brevet de cette paire de gants a été déposé par Apple en 2009. Des données de l’analyste de marché Experian Hitwise montrent que ce type de gants a la cote en ce moment auprès des consommateurs.

Sources: Metrotime.be [8/12/2010]

 

Un Tshirt en spray…

27 sept

Vous avez du mal à trouver un t shirt, qu’il soit à courtes ou longues manches, à votre taille?
Pas de problème, la science a une solution… Le FABRICAN.

Après dix années de recherches, le Docteur Torres, un designer espagnol, a mis au point un tshirt en spray. Le principe est simple. Il s’agit de vous « peindre » le torse à l’aide d’une bombe contenant des fibres de coton, un liant (des polymères), et du solvant (pour le maintenir à l’état liquide).

Le t shirt ainsi créé peut être enlevé et réutilisé. Notons tout de même la visible fragilité du produit.

Si vous avez testé ce produit, n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions.
Il serait intéressant de voir si une personnalisation de ces textiles est possible ou si l’idée va être développée dans un avenir proche.
Wait and see…

 

The M-Dress (pour Mobile-Dress)

27 août
La M-Dress, une robe avec GSM intégré, tout simplement!

M-Dress

Créée par CUTECIRCUIT, une société de Londre active dans la confection de vêtements hightech, la M-Dress (pour mobile-phone dress) se veut sexy et pratique à la fois.

En effet, cette robe en Jersey, en plus de couvrir ces dames, embarque un GSM intégré. La carte sim se loge dans un petit espace sous l’étiquette et le micro (ainsi que le haut-parleur) se situe au bout de la manche gauche, le tout est relié par des circuits souples.  Une gestuelle spécifique (ramener le bras vers l’oreille pour décrocher et le sens contraire pour raccrocher, évidement) a été dévellopée afin de rendre l’utilisation du téléphone simple et intuitive. Reste la question du changement de main en cours d’appel qui semble plus que compromise.

Cette robe à été concue pour répondre au problème de manque de poche et à la difficulté qu’on les femmes à emporter leur GSM. En effet, selon une étude réalisée par CuteCircuit, la majorité des appels manqués le seraient parceque le téléphone n’est pas accessible directement.

Fidèle à son crédo « Mode & Technologie », l’avenir nous dira si la société londonienne à frappé fort avec sa dernière création. Ce qui est certain, c’est qu’elle n’en est pas à son coup d’essai. Si vous visitez leur catalogue, vous y trouverez bien d’autres créations telles que, par exemple, une robe rétro-éclairée, un survetement pour s’envoyer des bisous à distances ou encore une robe qui s’illumine avec les mouvements du porteur de cette broderie électroluminescente.